MACHINEX SE LANCE EN FRANCE

>MACHINEX SE LANCE EN FRANCE

MACHINEX SE LANCE EN FRANCE

Au moment de fêter son demi-siècle d’existence, Machinex, le spécialiste québécois des équipements pour le tri et le conditionnement des déchets revient sur son parcours. Fidèle à sa mission : « Créer des solutions pour un avenir plus responsable», il envisage la poursuite de son aventure avec optimisme. Un chemin qui passe par la France.

Un demi-siècle en affaires c’est une grande fierté, mais aussi un accomplissement majeur lorsque l’on pense à tout ce qu’on a traversé pour en arriver à ce résultat. Il y a dix ans seulement, nous étions à peine deux cents employés et aujourd’hui nous en comptons près de cinq cents. Les méthodes ont beaucoup évolué dans le domaine du recyclage, les marchés continuent de fluctuer et on doit s’adapter afin de demeurer compétitif. Machinex a grandement contribué au développement de l’industrie du recyclage et des technologies de tri et nous pouvons affirmer que nous sommes une référence mondiale dans l’industrie de
l’environnement et de la gestion des matières résiduelles. Cela grâce au travail d’une équipe formidable », se félicite Pierre Paré, P.-D.G. du groupe Machinex au moment de souffler les cinquante bougies de l’entreprise. Cette dernière, fondée en 1970 à Plessisville, au Québec, offrait à ses débuts des services d’usinage, de fabrication de pièces et d’équipements à une clientèle industrielle et agricole. Après s’être diversifiée au cours des années 1980 vers des services d’ingénierie, d’études de projets, de fabrication et d’installation d’équipements pour les secteurs de l’industrie et de l’agricole, elle fait son entrée dans le recyclage en 1985, avec la construction de son premier centre de tri canadien. Une expérience concluante puisque quatre ans plus tard, en 1989, Machinex décide de se consacrer exclusivement à l’industrie du recyclage.

Division européenne

L’entreprise se voit alors confiée la construction du premier centre de tri de collecte sélective municipale au Canada, pour l’entreprise Laidlaw en Ontario. Machinex connaît alors un essor important au Québec ainsi que dans les autres provinces canadiennes, avec l’ouverture en 1995 d’un bureau à Toronto, en Ontario, et à Vancouver, en Colombie-Britannique. C’est aussi au début des années 1990, que le constructeur obtient ses premiers contrats aux États- Unis. Il crée en 1996 sa division Machinex Technologies Inc. en ouvrant un bureau à Chicago. Et il faudra attendre l’obtention d’un premier contrat majeur en Angleterre pour voir la création en 2009 de la division européenne de Machinex, aujourd’hui appelée MRS Europe Ltd. « L’ouverture en 2012 d’un bureau de services près de Manchester nous a permis de mieux desservir notre clientèle européenne », explique Pierre Paré en évoquant la percée de Machinex en France au début des années 2000, avec la vente d’équipements à la pièce, dont des cribles à disques qui ont été incorporés dans plusieurs centres de tri du pays par les équipementiers locaux.

Pour lire l’article complet 

Contacter directement Pierre-André Ruisi

pruisi@nullmachinex.ca | M (+33) 06 35 81 03 59

2020-07-28T10:35:49+00:00